​​​​Neuro-Coaching, Hypnose Ericksonienne, Hypnose Spirituelle Symbolique & Bio-Energi​e

6, place de la Libération - 56000 Vannes - Mobile de permanence (7j/7) : 06.29.67.29.17 


​​​​​​​​​Centre de Remise en Forme Psychique et Physique ©  

SE LIBERER DES ENTITES


Qu'on les appelle Entités, Ames, Esprits, Consciences ... force est de constater que des Entités sont parmi nous. Parfois, certaines d'entres Elles sont dites "possessives", c'est-à-dire qu'elles se collent à certaines Personnes, Enfants, Adolescents ou Adultes, perturbant ainsi leur psyché, leur personnalité et leur comportement.


La Personne affectée ressent alors, très souvent, un changement de son comportement, des pensées ou des rêves inhabituels, une grande sensation de tristesse, d'angoisse, de fatigue, d'épuisement voire d'énervement vis-à-vis de ses proches. "Je ne le (la) reconnais plus", "J'ai l'impression que c'est quelqu'un d'autre", "Depuis son accident, ce n'est plus la même", "J'ai l'impression que ce n'est pas mon fils (ou ma fille)", etc ... dira son entourage. Ces expressions sont bien souvent les premiers signes, d'une probable habitation de la Personne par une ou plusieurs Entités.


Le premier, à avoir décrit ce phénomène, est le Dr Carl A. Wickland, psychiatre américain, qui était responsable du service psychiatrique de la National Psychopathic Institute, à Chicago. Il se rendit compte qu'un grand nombre de ses Patients avaient leur psyché "parasitée" par des Entités. 


En 1924, le Dr Carl A. Wickland écrivit un ouvrage sur ce sujet, "Thirty Years Among Dead"("Trente ans parmi les morts" en français) dans lequel il relate ses discussions avec les Entités grâce à son épouse qui était médecin et qui permettait aux Entités des Sujets, de s'exprimer au travers de sa parole, lorsqu'elle était sous auto-hypnose, pour mieux les comprendre, les apaiser et leur permettre ensuite de continuer leur Voyage.


Dans son ouvrage, le Dr Carl A. Wickland déclarait :


​"Cette intrusion (l'Entité) altère les facultés de la personne envahie, résultant en un changement apparent de personnalité… Il peut en résulter une véritable folie, variant en degrés de la simple aberration mentale à tous les types de démence, ainsi qu'à la dépression, l'hystérie, l'épilepsie, la mélancolie, la schizophrénie, les phobies, et les manies, aussi bien qu'à l'amnésie partielle ou totale, la débilité psychique, l'alcoolisme et la dipsomanie, l'immoralité et la bestialité et toutes les formes de criminalité."


Plus tard, la psychothérapeute américaine Edith Fiore reprit ses travaux et constata effectivement, lors de séances d'hypnose, que les Entités étaient une réalité. Dans son ouvrage, "Les Esprits Possessifs", publié en 2009, elle écrira : "nombre de troubles psychiques sont dus à des Entités prisonnières dans ce monde qui s'incrustent dans le corps et la vie mentale des vivants". 


Voici quelques exemples de libération d'Entités (et de Personnes) que nous avons eu à traiter :


- des Entités qui ne savaient pas qu'elles étaient décédées, comme par exemple : ces deux Enfants, un petit garçon de 8 ans et sa petite soeur de 5 ans,  tous les deux perdus dans ce monde, qui étaient décédés en 1834 en Normandie de la peste et qui erraient dans la chambre d'un petit garçon de 8 ans, tout en le perturbant ; un maçon de 27 ans qui s'est tué en 1973 en tombant d'une échelle et qui était collé à une Femme, un cordonnier italien qui s'était suicidé à l'âge de 53 ans en 1923, qui avait une boutique à Naples qu'il décrivit et qui était collé à une autre Femme ; une Famille, le Père, la Mère, et leurs quatre Enfants décédés dans une maison en 1923 suite à un incendie et qui erraient jusqu'à ce jour, dans la même maison perturbant les Parents et leurs Enfants ;

- beaucoup d'Entités correspondant à des Personnes qui se sont suicidées, qui se retrouvent coincées dans un Corps et qui veulent quitter ce monde en incitant les Personnes habitées à passer à l'acte ;

- des Entités ayant une addiction à l'alcool et qui refusent de poursuivre leur chemin et qui vont se coller à une Personne qui a une addiction de même type (l'entité se nourrissant des vapeurs d'alcools) ou se coller à une Personne qui, alors qu'elle ne boit généralement pas d'alcool, sans comprendre pourquoi, va commencer à en consommer d'une manière inhabituelle (idem pour le tabac, le canabis et toutes les autres addictions) ;

- des Entités violentes voire criminelles qui provoquent un changement de personnalité de la Personne habitée qui peut alors se surprendre à commettre un acte violent voire un homicide à l'insu de son plein gré ; 

- une Entité correspondant à une grand-mère décédée d'un cancer généralisé et qui, terrorisée, s'accrochait à ce monde en perturbant son Entourage. Consciente du mal qu'elle avait fait durant sa Vie, l'Entité expliqua que d'après sa croyance religieuse, elle était convaincue d'aller en enfer ;

​​- des Entités correspondant à des personnes décédées en milieu hospitalier et qui se collent au Personnel de Santé, généralement des Infirmières et des Aide-Soignantes car elles ont, très souvent, beaucoup de Compassion pour les Personnes, surtout si ce sont des Enfants ou des Patient(e)s dont elles se sont occupées ;

- ainsi qu'un cas très récent et marquant, une Entité correspondant à une Adolescente qui déclarait avoir été tuée d'une balle dans la tête, en 1917, à l'âge de 13 ans par sa mère et qui avait pris possession d'une Jeune Femme de 22 ans et ce, depuis plus de sept ans. Lorsque je parlais à la Jeune Femme, qui était parfaitement consciente, c'était la conscience de cette Entité qui répondait et agissait. La négociation avec l'Entité a duré plus de deux heures car elle était très agressive, potentiellement dangereuse et ne voulait pas libérer la Jeune Femme.



​Nos protocoles nous permettent, grâce à une méthodologie exclusive basée sur l'analyse des yeux d'une Personne (Iris Scanning ©, brevet en cours d'enregistrement) :


- de détecter rapidement si la Personne est perturbée par des Entités ou non, 

- d'identifier leur nombre et leurs caractéristiques,

- de comprendre les raisons pour lesquelles la Personne a été affectée par ces Entités, 

- de libérer la Personne en libérant ces Entités.

​​

Dès la première séance, la Personne repart avec un sentiment de Libération et de Bien-Etre.